L’offensive du logement abordable et durable est lancée Présentation du 1er rapport du Fonds spécial de soutien au développement du logement

En date du 20 mai 2020, le ministre du Logement Henri Kox a présenté le premier rapport du Fonds spécial de soutien au développement du logement. En 2020, le gouvernement a participé avec presque 100 millions d’euro à la réalisation de logements abordables au Luxembourg. Cet effort va prévisiblement être doublé au cours des 5 prochaines années afin d’assurer la création de plus de 4.000 logements abordables d’ici 2025.  

Henri Kox, ministre du Logement
MLog

Les chiffres clés du rapport du Fonds spécial donnent une vue d’ensemble du nombre de projets de logements subventionnés en cours de réalisation ou en planification, ainsi que les montants engagés et les budgets en perspective.

1. Plus de transparence et de prévisibilité

Depuis le 1er avril 2020, le Fonds spécial de soutien au développement du logement est opérationnel et permet une plus grande transparence des investissements publics dans le développement du logement abordable au Luxembourg. Dorénavant, la Chambre des Députés et le public peuvent connaître le détail des investissements publics dépensés à travers les Aides à la pierre accordées aux projets de logements abordables réalisés par les promoteurs publics et privés à vocation sociale.Le rapport annuel du Fonds spécial présente également l’évolution des différents projets, dont notamment les grands projets d’envergure tels que Elmen à Kehlen, Wunne mat der Wooltz à Wiltz et Neischmelz à Dudelange, projets qui sont réalisés par les grands promoteurs publics SNHBM et Fonds du Logement. Finalement la mise en perspective des projets de moyenne envergure permet de dresser un tableau prévisionnel de l’évolution future du parc de logements locatifs et en vente emphytéotique en main publique.

2.    L’offensive du logement abordable et durable

Au 31 décembre 2020, l’inventaire du Fonds comprenait 300 projets, représentant plus de 3.125 logements en cours de réalisation, pour un volume financier total de 514 millions d’euros. En 2020, le Fonds a dépensé 96 millions d’euros. Au vu des nombreux projets d’envergure qui seront entamés dans les mois et années à venir, l’activité du Fonds spécial s’accroîtra de façon significative En effet, le montant des dépenses annuelles du Fonds devrait doubler d’ici 4 à 5 ans. En outre, il est estimé que jusqu’en 2025 de nouvelles conventions avec les promoteurs seront signées pour 8.200 logements supplémentaires

Afin de garantir une gestion efficace et responsable des montants engagés, le ministère du Logement a introduit deux nouveaux instruments. Le cahier des charges pour la création de logements subventionnés introduit des recommandations en matière d’urbanisation, d’architecture et d’économicité, ainsi que des plafonds de coûts subventionnables. Ce cahier des charges est consultable sur www.logement.lu . En outre, une Commission d’analyse critique des Aides à la pierre (CAAP) a été mise en place au niveau du ministère afin de mieux conseiller les promoteurs pour se conformer au cahier des charges. Cette Commission évalue également les projets de logements soumis à une demande de participation étatique et avise le Ministre à cet égard.

 

3.    Le droit au logement, une mission nationale

53% des logements réalisés en 2020 étaient destinés à la location, contre 47% à la vente. Le gouvernement s’est fait une priorité d’augmenter considérablement dans les années à venir l’offre en logements publics abordables locatifs.

Actuellement, près de 70% des logements abordables dans l’inventaire du Fonds spécial sont réalisés par les deux promoteurs publics, la SNHBM et le Fonds du Logement. Les 300 projets actuellement en cours de réalisation se situent dans 59 communes.

Afin de dynamiser l’offre et mobiliser les communes qui n’ont pas encore développé ce type de logements sur leur territoire, deux nouveaux outils s’ajouteront à l’avenir au Fonds spécial et amèneront un changement notable. Avec le Pacte logement 2.0, les communes seront mieux conseillées et aidées dans la création de logements abordables. Et avec le nouvel article 29bis de la loi sur l’aménagement communal, pour chaque plan d’aménagement particulier, dans chaque commune, entre 10% et 30% des surfaces constructibles destinées au logement seront cédées à la main publique en vue d’y réaliser des logements supplémentaires.

« Le Fonds spécial est l’instrument financier qui accompagnera le changement systémique nécessaire, et déjà entamé, vers la réalisation du droit au logement pour toutes et tous. Ce changement est impératif pour donner une perspective au nombre croissant de ménages à la recherche d’un logement payable. C’est le garant de la cohésion sociale du pays », a souligné le ministre du Logement Henri Kox, lors de la conférence de presse.

Dernière modification le