Évolution des prix

Les graphiques suivants présentent de façon dynamique les prix de vente moyens par m² de surface utile dans les communes pour lesquelles au moins 10 transactions sont recensées sur l'un des segments (après sélection et traitements). Les données concernent uniquement les appartements et permettent de distinguer les appartements existants de ceux en construction (Vente en Etat Futur d'Achèvement, VEFA).

Pour faciliter la lecture des évolutions, les prix communaux ont été ramenés sur une base 100 en 2007. Pour retrouver les séries longues avec les prix en Euros, veuillez consulter data.public.lu.

Retrouvez les séries longues sur data.public.lu

Source des données :

Les statistiques présentées ici sont issues des actes notariés. Plus précisément, elles proviennent de la Publicité Foncière, dont un extrait est transmis chaque mois à l’Observatoire de l’Habitat par l'Administration de l'Enregistrement et des Domaines. Cet extrait est complété par des informations provenant de l'Administration du Cadastre et de la Topographie concernant la description et la surface des appartements vendus.

Les maisons unifamiliales ne donnant pas lieu à la réalisation d’un cadastre vertical par l’Administration du Cadastre et de la Topographie, il n’est pas possible de compléter les actes notariés à l’aide de ces informations supplémentaires.

Dans ces conditions, les rares informations disponibles dans la Publicité Foncière (prix total de la transaction et contenance du terrain) ne sont pas suffisantes pour fournir une information fiable sur les prix de vente des maisons. C’est pourquoi l’Observatoire de l’Habitat ne diffuse pas de statistique détaillée sur les prix de vente des maisons.

Méthodologie :

Ces statistiques sont élaborées à partir des Ventes et Ventes en Etat Futur d'Achèvement (VEFA) d'appartements en pleine propriété. Dans le cas des appartements en construction (VEFA), le prix indiqué correspond à une TVA de 3% (cela signifie que les prix des biens vendus avec TVA de 17% sont recalculés en supposant une application du taux de TVA de 3%, dans la limite de la faveur fiscale maximale de 50 000 € par bien immobilier).

La méthodologie (Pdf, 850 Ko) est décrite plus en détail dans un document PDF conjoint de l’Observatoire de l’Habitat et du STATEC.

Dernière modification le