Entrevue avec quatre organisations du domaine du logement abordable et de la lutte contre les stupéfiants

(de g. à dr.) Marc Pauly (Caritas), David Mallinger (Caritas), Raoul Schaaf (CNDS) , Henri Kox, ministre du Logement et de la Sécurité intérieure, Günter Biwersi (Jugend- an drogenhëllef), Nadine Conrardy (Croix rouge), Hervé Hick (Jugend- an drogenhëllef)
MLog

En date du 6 décembre 2021, le ministre de la Sécurité intérieure et du Logement, Henri Kox, a reçu des représentants du secteur associatif social œuvrant pour la lutte contre les stupéfiants et l’aide à l’hébergement. Etaient représentés :

  • Günter Biwersi, Directeur de la Fondation Jugend- an Drogenhëllef, et Hervé Hick, Chef de service logement accompagné „Les Niches“ ;
  • Nadine Conrady, Directrice du département Action et Santé sociales de la Croix Rouge ;
  • Raoul Schaaf, Directeur du Comité national de défense sociale (CNDS) ;
  • Marc Pauly, Responsable de service Logement et David Mallinger du service Accueil d’urgence – Unité Streetwork de la Caritas.

Logement

L’échange de vues entre le ministre Henri Kox et les quatre organisations a entre autre porté sur le sujet de l’accès au logement abordable pour les personnes exposées à une précarité aiguë, disposant de revenus très faibles et affectées d’autres problèmes importants. Le ministère du Logement soutient financièrement les organisations actives dans le domaine social, à travers son programme de la Gestion locative sociale ainsi que son programme sur les Aides à la pierre.

Une offensive massive pour la réalisation de logements publics, abordables et durables !

L’offensive du logement abordable lancée par le Gouvernement vise les populations les plus vulnérables. Tout en veillant à une mixité sociale dans les quartiers, il s’agit aussi d’offrir aux franges de la population une perspective de logement décent.

Plus de protection pour le particulier et un meilleur encadrement du marché !

La problématique du sans-abrisme, du mal-logement ou encore la non-transparence du marché locatif oblige le Gouvernement à offrir une meilleure assistance aux particuliers et de mieux encadrer le marché privé. S’agissant d’un phénomène complexe, une politique concertée est nécessaire afin de fournir une aide efficace à des personnes dans le besoin

a souligné encore le ministre Henri Kox.

 

Lutte contre les stupéfiants

Une collaboration pour la lutte contre les stupéfiants !

Abordant le sujet de la lutte contre les stupéfiants, les représentants associatifs ont salué le catalogue de mesures du Paquet « problématique de la criminalité liée aux stupéfiants » adopté par le conseil de Gouvernement en octobre 2021, notamment le volet prévention et les mesures visant à améliorer la prise en charge sociale des personnes concernées. Le catalogue de mesures élaboré en collaboration avec cinq ministères partenaires selon une approche holistique, regroupe 27 mesures préventives et répressives, à court terme et à long terme pour lutter efficacement et durablement contre la criminalité liée aux stupéfiants.

Le ministre de la Sécurité intérieure s’engage à assurer un suivi du Paquet et il encourage les partenariats avec le niveau local et avec les acteurs associatifs. Ensemble avec les ministres concernés il présentera le Paquet intégral lors de trois conférences régionales en janvier et février 2022 dans les villes d’Ettelbrück, Esch-sur-Alzette et Luxembourg. Les dates exactes seront annoncées sous peu.

De futurs échanges entre la Fondation Jugend- an Drogenhëllef et le ministère de la Sécurité intérieure ont d’ores et déjà été planifiés en vue de collaborations ponctuelles.

Dernière modification le