Henri Kox en dialogue avec les communes – une visite de terrain à Junglinster

24EntrevueJunglinster
©MSI

Le lundi 28 septembre 2020, le ministre du Logement et ministre de la Sécurité intérieure, Henri Kox, s’est rendu dans la commune de Junglinster pour rencontrer les responsables communaux ainsi que des représentants de la police grand-ducale. L’échange fructueux a porté sur des questions de sécurité intérieure et sur le logement.

La sécurité intérieure et l’ordre public au service des citoyens

La première partie de la visite, qui s’est tenue en présence des bourgmestres des communes de Junglinster, Larochette, Fischbach et Heffingen était consacrée à des sujets relevant de la sécurité intérieure et de l’ordre public.

Ainsi ont entre autres été abordés la réorganisation des commissariats, dont leurs heures d’ouverture, les contrôles fréquents des patrouilles ou encore l’augmentation des chiffres de la délinquance.

Le ministre a pris note des préoccupations des responsables des quatre localités et s’est déclaré à l’écoute de tous les acteurs concernés. Un certain nombre de solutions a été avancé au niveau opérationnel dont un renforcement de patrouilles dans certains secteurs. Le recrutement de policiers supplémentaires jusqu’en 2023 (plus de 600 policiers ainsi que de 240 agents dans la carrière civile) permettra également de combler des lacunes existantes.

La priorité du logement abordable et public

La visite de Henri Kox auprès de la commune de Junglinster fut aussi l’occasion d’aborder le volet du logement. Cette commune à caractère rural à proximité de la capitale a connu une augmentation de sa population de 1.000 personnes sur 5 ans, pour atteindre aujourd’hui 8.000 habitants. Des nouveaux quartiers sont nés et divers projets sont en planification, notamment par les promoteurs public Fonds du logement et SNHBM.

Le ministre du Logement s’est entretenu avec les responsables de la commune des projets de logements en cours. Henri Kox a profité de l’échange pour expliquer les grandes lignes et les instruments du nouveau pacte logement qui définit la coopération future entre l’État et les communes pour stimuler davantage l’offre en logements abordables. «Il est essentiel qu’ensemble avec les communes l’État et les promoteurs publics s’investissent pleinement dans l’augmentation du parc immobilier en main publique. Ces sont les logements résilients et durables, dont a besoin le pays», a souligné le ministre du Logement.

Par ailleurs ont été évoquées les problématiques du droit de préemption et des chambres meublées.

À l’écoute des communes et des citoyens

Pour être efficaces et au plus près des besoins des citoyens, autant le logement que la sécurité intérieure sont des domaines qui demandent une étroite collaboration entre les communes et les ministères compétents. Le ministre du Logement et ministre de la Sécurité intérieure, Henri Kox, entend renforcer son échange avec les communes par une présence régulière sur le terrain.

Dernière mise à jour