Covid-19: 3 questions à Henri Kox

©Studio Yves Kortum

1.Comment les locataires sont-ils protégés pendant la crise?

Personne ne sera mis à la rue! En raison de la crise, les décisions des tribunaux d'expulser des personnes d'un foyer ont été suspendues. Même si cette décision a déjà été prise, elle ne peut être mise en œuvre pendant la période de crise. Les locataires peuvent rester dans leur logement pendant cette période.

2.Quelles mesures existe-t-il pour aider les locataires à payer leur loyer?

Il existe une aide financière pour les ménages à faible revenu - la subvention de loyer. Les locataires vivant sur le marché privé peuvent recevoir du ministère du Logement une subvention entre 134 euros et 294 euros par mois.

Dans le contexte de la crise Covid19, le gouvernement a décidé d'augmenter le montant de l'aide. Cette augmentation s'applique à partir du 1er avril et toutes les personnes qui reçoivent déjà cette aide verront leurs montants ajustés automatiquement.

3. Sous quelles conditions peut-on demander cette aide si on n’est pas encore bénéficiaire?

La subvention de loyer est soumise à certaines conditions.

La part qu'un ménage dépense pour le loyer doit être supérieur à 25% du revenu du ménage. Ensuite, le montant de la subvention est calculé en fonction du revenu et de la composition du ménage.

Outre le montant de l’aide, les plafonds de revenus ont été revus à la hausse pour permettre à davantage de ménages de profiter de la subvention de loyer.

De plus, les personnes ayant subi une perte de revenu (comme par exemple dans le cas de chômage partiel) peuvent devenir éligible à la subvention de loyer.

Je fais appel aux locataires à faible revenu louant sur le marché privé: faites une demande d’aide! Contactez le Guichet unique des aides au logement sur la hotline 8002 10 10.

 

Dernière mise à jour