Nouvelle construction

Les futurs propriétaires de maisons ne disposent, au moment de la conception de leur maison, normalement d’une connaissance très basique en architecture. La conception d’une maison joue pourtant un rôle très important et influence considérablement le mode de vie des futurs utilisateurs

Le but est d’éclaircir de manière succincte les principaux critères de conception d’une maison durable. 

Le domaine de l’efficacité énergétique et des techniques de chauffages est développé entièrement sur le site internet de Myenergy et ne sera pas développé ici.

Quels sont les critères de conception d’une maison durable?

Choix d’un volume compact et aménagement urbain

Le rapport A/V (surface extérieure / volume brut) doit être le plus petit possible. L’enjeu est d’avoir une petite surface de déperdition extérieure avec un grand volume d’habitation intérieur. Pour ce faire, on doit opter pour des formes de bâtiments compacts ; les maisons mitoyennes sont à préférer aux maisons isolées.

Infrastructures

Un terrain bien desservi par les transports en commun combiné avec une offre suffisante de commerces de première nécéssité permet de s’affranchir de l’utilisation quotidienne de véhicules privés.

Orientation sud (+/- 20°)

De manière générale on oriente les pièces de séjour au sud, les chambres à coucher à l’est et à l’ouest et les zones tampons comme le garage et l’entrée au nord. Quand une maison ne peut pas profiter d’une façade principale sud, les ouvertures à l’est et à l’ouest doivent se réduire au minimum nécessaire à l’éclairage des pièces et pour éviter les surchauffes.

Exposition du bâtiment

L’orientation sud du bâtiment est très importante, mais des protections solaires deviennent nécessaires pour éviter des insolations exagérées sujettes à provoquer des surchauffes. Une exposition exagérée au vent risque de refroidir l‘enveloppe de la maison. Une végétation adjacente peut réduire cet effet.

Enveloppe thermique isolée

Le réflexe primordial doit être d’isoler au mieux la maison, car une isolation efficace influence en direct le besoin en chaleur et détermine de ce fait le type de chauffage nécessaire.

La qualité thermique minimale d’un bâtiment d’habitation est actuellement définie par le Règlement grand-ducal modifié du 30 novembre 2007 concernant l’efficacité énergétique des bâtiments d’habitations.

Matériaux de construction

Pour le choix des matériaux de construction, il convient de privilégier ceux dont les matières premières sont renouvelables, en évitant des composants nocifs à la santé et l’environnement.

Alimentation en courant électrique

Il est encore du ressort du consommateur de décider s’il souhaite s’alimenter en courant électrique écologique, provenant de sources renouvelables. Ce choix peut être renforcé par une installation solaire privée.

Consommation en eau

Pour limiter la consommation d’eau potable, l’eau de pluie peut être collectée et utilisée pour l’alimentation des WC, des lave-linges et pour l’arrosage du jardin.

Eviter les ponts thermiques

Les ponts thermiques représentent des points de faiblesse au niveau de l’enveloppe isolante. A ces endroits, la conduction de chaleur à travers les murs est plus élevée qu’ailleurs et peut causer des problèmes d’humidité ou de moisissures. Il faut toujours veiller à une isolation continue sans interruptions!

La thermographie permet de détecter les éventuels ponts thermiques.

Etanchéité à l’air

L’enveloppe thermique du bâtiment doit être construite de façon étanche au vent et à l’air. Ceci peut être vérifié par un Blower-Door-Test.

Quelques détails constructifs types pour une construction étanche à l’air 

Les murs construits en blocs ne deviennent étanches à l’air que par la finition intérieure : l’enduit. L’enduit ne doit pas s’arrêter au niveau supérieur de la chape, mais aller vraiment jusqu’au niveau fini de la dalle.

Les prises électriques présentent souvent des endroits non-étanches: la quantité d’air froide qui entre est relativement petite, mais les courants qui en résultent peuvent être très désagréables. L’air extérieur pénètre par des fissures dans l’enduit extérieur, joints entre blocs, tablettes de fenêtres et la partie inférieure de l’isolation. Des blocs creux et des joints non-bourrés peuvent fonctionner comme des gaines d’air.

Les prises électriques sont à placer dans un bloc plein, entre les joints. Choisissez une prise type pièce humide (dos fermé) et appliquez un joint silicone autour du câble à l’endroit du passage dans la prise. La "stegeleitung" est à installer sur la surface finie du bloc. Ensuite sera appliqué l’enduit.

Les gaines vides sont à éviter mais si cela était impossible, veillez à fermer le début et la fin de la gaine vide avec de la silicone. 

Les baies des châssis: l’espace restant entre le châssis et la baie doit être bourré d’isolation. Evitez de fermer le joint avec une couche d’enduit intérieur.

Dernière mise à jour